samedi 3 avril 2010

Point d'abeille (de Pâques)

Comme je vous en parlais dans mon précédent article, je prépare mon dictionnaire de points.
Voici donc, en avant première, pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de Pâques (je sais, il n'y a aucun rapport) le premier point de la liste. Il ne vous restera plus qu'à l'essayer.



J'essaierai de vous les livrer au fur et à mesure de mon avancée, voire de vous les montrer brodés, mais il faudra être patient.

Ne mangez pas trop de chocolat! A+

1 commentaire:

  1. En venant du sac à cadeau qui voyage, et l'organisation du SAL par Nelly, ma curiosité m'a amené jusque chez toi, et j'ai été intriguée par l'annonce d'un dictionnaire. Je suis donc tombée sur ce point, et là nostalgie! Mais je crains que à mon âge tout devienne le prétexte à rappeler des vieux souvenirs. J'espère ne pas t'importuner en t'en faisant part. C'était avant la guerre, la confection d'un manteau en lainage était une grande affaire, on faisait appel à une couturière (ce vêtement devait servir longtemps, puis passer aux frères et sœurs qui suivaient. Je vois encore mon petit frère, tout fier, il avait 3 ans Hélas il est décédé maintenant. Ce manteau était en lainage beige, un peu de velours marron au col, et surtout ma maman avait demandé que sur la martingale derrière (est ce bien le nom qui convient?) soient brodées 2 "mouches", c'est le mot dont je me souviens, qui ressemblaient étrangement au point que tu décris ici. Je les ai admirées de longues années puisque ce manteau a été utilisé aussi par mes 2 petites sœurs pendant la guerre et après, les restrictions duraient encore...
    Tu vois, c'est la magie des blogs, et même si j'en ai les larmes aux yeux, c'est si bon de ramener à la surface ces vieux souvenirs, et de revivre un instant avec ceux qui manquent tant.
    Merci et bisous

    RépondreSupprimer